Etre sel et lumière pour le monde

Posted on janvier 9, 2016

Home Sermon Etre sel et lumière pour le monde

Exemple

Etre sel et lumière pour le monde

Sel et la lumière sont les résultats du travail de l’Esprit Saint dans nos vies. Plus de transformation se produit en nous et plus le Christ grandit en nous et plus de sel et de la lumière se manifestent dans nos vies.

Esaïe 60: 1-3

Lève- toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l’Eternel se lève sur toi. Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l’obscurité les peuples; Mais sur toi l’Eternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît. Des nations marchent à ta lumière, Et des rois à la clarté de tes rayons.

C’est une parole prophétique pour Jérusalem, mais je crois qu’il est également approprié pour la situation actuelle de l’Eglise. Nous vivons dans une période de transition difficile qui nous mène à la période finale de l’histoire, avant la venue de Jésus. Nous devons obtenir cet encouragement du Père. Il n’a pas fini avec nous!

L’obscurité devient plus profonde sur la terre, mais il y a de un espoir et une responsabilité pour le peuple de Dieu: le Seigneur va briller sur nous et au travers de nous pour libérer Sa lumière dans le monde, pour ceux qui sont à la recherche d’un moyen de sortir, une réponse, une solution.

Ce temps, quand le quel nous entrons sera un temps de grande opportunité. Nous avons la possibilité de faire ce que nous n’avons pas fait dans le passé: manifester la réalité du Royaume de Dieu dans les différents domaines de la vie. Mais il est un moment de grand défi!

Il est temps de reprendre le mandat que Jésus nous a donné et que nous trouvons dans

Matthieu 5: 13-16

Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra- t- on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

Nous avons une grande responsabilité d’être le sel de la terre et lumière du monde, en particulier dans des moments comme cel ci.

1. Etre sel

A quoi sert it le sel dans ce texte? Pour donner du goût, de la saveur. Quel goût et saveur? Le goût et la saveur de Dieu, de Son caractère, de Son Royaume.

Quand Jésus était sur la terre, les gens autour de lui pouvaient goûter à la saveur du Père dans le ciel et dans un sens le goût du Ciel, la saveur du Royaume de Dieu. Nous pouvons également utiliser le mot atmosphère. La présence de Dieu était en lui et il créé une atmosphère qui était pas de ce monde.

Cela est possible pour nous parce que Jésus habite en nous et si nous gardons une relation fraiche avec Lui, le Saint-Esprit répandra le goût du Ciel à ceux qui nous entourent.

2 Corinthiens 2: 14,15

Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher  en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance! Nous sommes, en effet, pour Dieu le parfum de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent…

Il est le goût, la saveur de la culture du Royaume. C’est quoi la culture? Le terme vient du mot cultiver. Voir le mandat de Dieu à Adam et Eve dans la Genèse 2.

La culture est un système unique qui comprend les connaissances, les croyances, les valeurs, les lois, les armes, les outils, les arts, la langue, les symboles et autres formes de communication, les coutumes, les habitudes et les relations des différents groupes, des compétences ou habitudes acquises en tant que membre d’un certain groupe.

La somme totale des modes de vie construits par un groupe d’êtres humains, transmise d’une génération à l’autre.

Elle est partagés par touts ou la plupart des membres, et est transmise d’une génération à l’autre. Elle façonne notre comportement et notre perception (vision) du monde.

Donc être sel de la terre, signifie manifester et transformer le monde qui nous entoure selon les croyances, les valeurs, les lois, les principes, la perspective, etc., du Royaume de Dieu. Jésus a dit: et enseignez- leur à observer tout ce que je vous ai prescrit.

Le sel peut également être considéré comme un avant-goût de la vie réelle. Quand Jésus était sur la terre les gens affamés pouvaient sentir que la vie, la vraie vie venait de Lui.

Ceci est la vie de l’Esprit de Dieu.

Les gens ressentent le besoin de toucher à la vie réelle, au goût. Nous sommes ceux que nous devrions leur donner ce goût / saveur et l’atmosphère de la vie. Les gens autour de nous ne sont pas à la recherche de bonnes paroles, mais du goût de la vie. Lorsque cela se produit, alors ils sont intéressés de connaître la source de cette vie.

Jésus partagé le sel avec ses paroles ointes:

Jean 6:63 Les paroles que je vous dis, sont esprit et vie

Une autre idée est que le sel rend les choses, les choses naturelles, saines, ou on pourrait dire les choses de ce monde, qui font partie de la vie de ce monde.

2 Rois 2: 19-22 Élisée à Jéricho. Les eaux étaient mauvaises, et la terre aride. Élisée met du sel à la source de l’eau et voilà ce qui arrive:

Les gens de la ville dirent à Elisée:Voici, le séjour de la ville est bon, comme le voit mon seigneur; mais les eaux sont mauvaises, et le pays est stérile. Il dit:Apportez- moi un plat neuf, et mettez- y du sel. Et ils le lui apportèrent. Il alla vers la source des eaux, et il y jeta du sel, et dit:Ainsi parle l’Eternel:J’assainis ces eaux; il n’en proviendra plus ni mort, ni stérilité. Et les eaux furent assainies, jusqu’à ce jour, selon la parole qu’Elisée avait prononcée.

2. Pour être la lumière.

La lumière du monde. La lumière a pour but d’exposer l’obscurité et cela est vrai, mais Jésus voulait dire quelque chose de différent. Si la lumière, comme la ville sur la colline, nous la voyons, cela signifie que à l’extérieur c’est sombre. Si nous ne sommes pas dans cette ville, cela signifie que nous avons besoin d’un abri. La lumière montre une direction pour les peuples du monde. L’Eglise d’aujourd’hui a tendance à se cacher du monde, mais …

Nous ne sommes pas ici sur terre pour construire un environnement sûr dans lequel vivre et de juger ce qui se passe autour de nous, mais de devenir un point de référence et apporter notre lumière dans le monde pour le transformer!

Il est intéressant de noter que Jésus commence à parler d’une ville sur une colline.

Une ville est plus qu’un individu.

Il est un groupe de personnes, une société. Une ville a une culture, des nombreux domaines de la vie sociale. Il comprend les familles, les églises, les entreprises, le gouvernement, l’éducation, les arts, la communication (médias).

Cela signifie que une ville qui vit dans la lumière donne un mode de vie pour tous ces domaines, selon les principes et les valeurs de Dieu, les principes et les valeurs du Royaume.

Cela ne concerne pas seulement la vie spirituelle, mais que la vie spirituelle peut affecter la vie de toute une ville. Il est un message complet. Tout cela ne peut être atteint que par la puissance surnaturelle de Dieu par l’Esprit Saint. Il n’y a pas que quelque chose d’humain. La vraie sagesse, l’autorité et la puissance, viennent de Dieu, et Dieu seul.

Etre la lumière de ce monde est d’être un point de référence, un endroit où les gens peuvent courir et trouver une réponse dans le milieu de la confusion et le désespoir qui en bas dans le monde.

Etre une ville sur une colline signifie que les gens peuvent voir et courir là pour trouver non seulement un abri, mais également des réponses et des solutions à leurs vies.

Être une lumière est d’être comme un phare dans la tempête pour permettre aux navires d’arriver en toute sécurité au port. Les gens secoués par les eaux tumultueuses de ce monde, qui sont de plus en plus orageuse, cherchent des façons d’entrer dans le calme d’un port protégé.

Nous sommes ceux qui indiquent la solution, le port réel qui est la maison du Père, où chaque type de ressource est disponible.

Cela est vrai pour tout aspect de nos vies.

3. Puissance et la sagesse

Quelques exemples de la Bible, ainsi que Jésus, sont Joseph et Daniel. Ils étaient la lumière de Dieu parmi les nations païennes et ils ont porté le goût du Royaume de Dieu. Leur goût était pas confondu par le mal qui était autour d’eux.

Daniel et ses trois amis étaient des étrangers à Babylone, arrachés à leurs familles, des adolescents dans le palais et le service du roi. Ils ont assisté à l’Université de Babylone où ils ont étudié la sorcellerie, la divination, et d’autres sujets sordides, et étaient au sommet de leur classe.

Ils étaient entourés par une culture païenne, idolâtre, mais aucun d’eux a absorbé quelque chose d’elle.

Comment expliquons-nous cela dans un monde où les chrétiens et non-chrétiens déclarent la télévision, le cinéma, la musique, la publicité, les écoles comme les influences formatrices sur les pensées des jeunes? Comment ont-Daniel et les autres put rester fermes dans cette culture Babylonienne?

La réponse est simple et profondément soulignée dans l’Écriture: ils ont pris leurs valeurs avec eux. Il ont continué d’évaluer les valeurs autour d’eux dans la captivité avec ce qu’ils avaient appris et, plus important encore, ce que ils avaient reçu comme modèle dans leurs maisons. L’Ecriture indique que si les enfants sont les victimes du monde autour d’eux, il peut y avoir qu’une seule explication. Ils ne reçoivent pas à la maison les outils qui leur permettent d’évaluer les messages venant du monde, et n’ont pas reçu l’enseignement de  la confiance que, avec l’aide de Dieu, peut leur permettre de connaître et discerner la vérité.

La plénitude de l’Esprit dans l’Eglise d’aujourd’hui est d’apporter la sagesse et la puissance dans le monde.

Les résultats immédiats: détruire l’œuvre de l’ennemi.

Les résultats à long terme: la réforme.

Deux expressions principales de la culture du Royaume sont:

> Puissance

> Sagesse

Nous nous réjouissons également à la figure d’Etienne.

Actes 6: 8-10

Etienne, plein de grâce et de puissance, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple. Quelques membres de la synagogue dite des Affranchis, de celle des Cyrénéens et de celle des Alexandrins, avec des Juifs de Cilicie et d’Asie, se mirent à discuter avec lui; mais ils ne pouvaient résister à sa sagesse et à l’Esprit par lequel il parlait.

Lorsque Daniel Joseph impressionnèrent les rois qui servaient avec sagesse, il soulignait que cela n’étaie pas leur sagesse, mais celle qui venait de Dieu. Donc, ces rois ont reconnu que leur Dieu était le vrai Dieu.

Daniel 2: 27,28,30,47.

Daniel répondit en présence du roi et dit:Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de révéler au roi. Mais il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps. Voici ton songe et les visions que tu as eues sur ta couche. 

Si ce secret m’a été révélé, ce n’est point qu’il y ait en moi une sagesse supérieure à celle de tous les vivants; mais c’est afin que l’explication soit donnée au roi, et que tu connaisses les pensées de ton cœur.

Le roi adressa la parole à Daniel et dit:En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu découvrir ce secret.

Quand Pierre montrait la puissance de Dieu, comme dans la guérison, il donnait toujours à Dieu toute la gloire. Actes 3.

Sagesse et  puissance tournent les gens dans la direction de Dieu, source de la vraie puissance et sagesse.

Nous avons parlé de signes pointant vers Dieu, comme les mains Dieu qui indiquent le visage de Dieu.

Vous voyez, toute la gloire appartient à Dieu, parce que nous avons rien sauf ce que nous avons reçu de Lui. Il n’y a rien à être fier!

Nous pouvons donc conclure en résumant à ceci:

Pour être le sel de la terre et lumière du monde, signifie être dans une position d’alignement avec Dieu dans notre vie personnelle et sociale, et apporter le sel et la lumière dans le monde extérieur dans tous les domaines de la vie sociale, afin que le monde puisse être transformé.

D’une autre manière, on peut dire que la réforme que nous avons connu dans nos vies devient maintenant la réforme du monde extérieur. Ceci est le Royaume de Dieu et la réponse à la prière modèle de Jésus dans Matthieu 6: 9-10.

Je tiens à vous rappeler encore une fois Esaïe 60:3.

Des nations marchent à ta lumière, Et des rois à la clarté de tes rayons.

Dans le passé, nous avons prié pour les réformateurs dans le Corps du Christ. Maintenant, nous élargissons la vision: Dieu nous appelle à apporter des réformes, selon les valeurs de Dieu, dans la société qui nous entoure. Nous avons besoin d’être impliqués dans une certaine manière. Nous devons savoir comment nous pouvons être sel et lumière, comment pouvons-nous montrer la sagesse et la puissance de Dieu.

Nous sommes responsables de faire des disciples de toutes les nations. Faire des disciples est beaucoup plus que juste convaincre les gens d’être sauvés. Et Il est leur apprend à vivre dans le Royaume de Dieu, en vertu de son gouvernement et la façon de devenir eux-mêmes impliqués dans le commandement de Jésus en Matthieu 28: 18-20.

Ce mandat est pour chacun de nous qui ont accepté Jésus comme Sauveur et Seigneur.

Nous avons accepté Jésus, mais avons nous accepté le mandat?

Nous ne recevons que ce que nous recevons. Êtes-vous prêts à recevoir aussi le mandat, pas seulement l’avantage?

Esaïe 6: 8

J’entendis la voix du Seigneur, disant:

Qui enverrai- je, et qui marchera pour nous?

Je répondis:Me voici, envoie moi.